10/11/2016

Zerain réunira prochainement des experts internationaux afin de réfléchir sur le futur des petits villages

Vie communautaire, culture et développement rural dans les petits villages seront au centre des discussions lors du Congrès International organisé par Eusko Ikaskuntza et ZerainLab

Entre le 17 et 19 novembre, Zerain sera l’épicentre d’une réflexion nouvelle concernant le développement, les caractéristiques particulières et le futur des petits villages dans un environnement rural. Ce congrès sera l’occasion d’analyser les rapports communautaires, les relations durables avec l’environnement et les modèles innovants de développement économique.   

Le congrès recensera des modèles de référence en Europe et des expériences multiples dans le domaine du Pays Basque. Selon cette démarche, on s’intéressera aussi bien aux facteurs théoriques qu’à leur mise en pratique. Le module théorique sera au centre des débats sur les racines singulières et les défis futurs de la vie communautaire ainsi que sur les nouveaux modèles de développement rural. Quant au module pratique, il portera sur les nombreuses initiatives mises en œuvre dans l’optique de rester au pays afin de les mettre en confrontation et de faire émerger d’éventuelles collaborations ultérieures. 

Le congrès aura lieu en langue basque, en anglais et en espagnol, mais on mettra à disposition un service de traduction simultanée (vers l’euskara et l’espagnol) pour toute personne qui le nécessiterait.

Cette rencontre est organisée par Eusko Ikaskuntza et le centre d’expérimentation ZerainLab, avec le soutien de la Diputación Foral de Gipuzkoa. Les sessions sont ouvertes à toute personne intéressée inscrite avant le 15 novembre sur le site Internet de Eusko Ikaskuntza (www.eusko-ikaskuntza.eus).

La vie communautaire et le développement rural, tournés vers l’avenir 
Le  jeudi 17 novembre, le congrès sera inauguré par une table ronde institutionnelle  qui traitera de la vision et des politiques d’actions concrètes menées par l’administration publique en matière de développement rural.

Cette table ronde sera animée par Bittor Oroz, vice-conseiller à l’Agriculture, la Pêche et la Politique Alimentaire du Gouvernement Basque, Ainhoa Aizpuru, députée de Gipuzkoa en charge de la Promotion Économique, du Milieu Rural et de l’Équilibre Territorial à la Diputación Foral de Gipuzkoa, Isabel Elizalde, élue chargée du Développement Rural, de l’Environnement et de l’Administration Locale au Gouvernement de Navarre, et Mixel Etchebeste, Vice-président de Xiberoa Herri Alkargoa.

Le jeudi 18 novembre sera tout d’abord consacré à la vie communautaire au XXIe siècle. Jon Sarasua (Université de Mondragón), Enrique Ayerbe (association Elkarbizi), et Joseba Azkarraga Etxagibel (UPV-EHU) évoqueront les traditions et les cultures d’origine en offrant une vision transversale et en traitant du principe de subsidiarité et de l’écologie, entre autres questions. 

Par la suite, on entrera plus particulièrement dans les arcanes du développement rural. Gaizka Aranguren (journaliste et directeur de Labrit Patrimonio) abordera la gestion du patrimoine immatériel, la santé de l’imaginaire collectif et le développement local ; Mixel Berhokorigoin (Euskal Herriko Laborantza Ganbara), pour sa part, apportera des éclairages sur l’espace occupé actuellement par les petits villages ; Miren Urkixo (UPV-EHU) proposera une réflexion sur la mobilité rurale, les problématiques du genre et le développement ; et Jaime Izquierdo Vallinak (écrivain et coordinateur du Conseil d’Administration de l’Association Espagnole des Municipalités de Montagne) expliquera comment retourner au village sans régresser.

Pour terminer la session de la matinée, seront présentées deux études de cas mises en valeur au niveau européen : Deirdre O’Connor (UCD School of Agriculture and Food Science) exposera les opportunités et les risques qu’implique une agriculture sociale dans le contexte du développement rural ; puis Tobias Schulz (Swiss Federal Institute for Forest, Snow and Lanscape Research) évoquera le développement de la communauté rurale en présentant les réflexions extraites d’une étude réalisée dans les municipalités suisses.

Ensuite, la session de l’après-midi consistera en l’étude de 15 cas pratiques du Pays Basque représentant des exemples singuliers et en relation avec différents domaines comme les arts, le tourisme et la culture.

Le samedi 19 novembre, on mettra en place une dynamique de groupe afin d’imaginer l’avenir, procédé qui mettra un point final au congrès. Cette session sera l’occasion d’exposer quel futur est souhaitable pour les petits villages mais l’on identifiera également les étapes nécessaires afin d’atteindre le scénario projeté en question.

A la fin du forum, et au fil des résultats obtenus durant l’ensemble du congrès, on procédera à la déclaration et à la diffusion de la Déclaration de Zerain. Enfin, dans le même esprit, et pour clore le congrès en compagnie de ses hôtes, aura lieu un grand repas populaire agrémenté d’une prestation de poésie et de danse.

Descargar fotos de Zerain.

 

CONTACTOS PRENSA
618 184 949 /  komunikazioa@eusko-ikaskuntza.eus

Partager:
Facebook Twitter Google Whatsapp