Droits culturels : politiques de participation et de gouvernance

La pandémie de Covid-19, qui a affecté le monde entier en 2020, a eu un impact notable sur la sphère culturelle. Non seulement elle a accéléré les transformations antérieures, notamment la numérisation, mais elle a également accentué les faiblesses inhérentes à l'activité culturelle. La situation exige un changement d'orientation des politiques culturelles. Mais pour aller où ? Ce projet d'Eusko Ikaskuntza propose d'accepter les droits culturels en tant que guide.

Domaines thématiques
Réalité socio-culturelle
Catégorie
Recherche
État
En cours
Período
2022-01-01-2023-12-31

 

Description

Au XXe siècle, ce sont les politiques de santé et d'éducation qui ont joué un rôle fondamental pour approfondir la démocratisation et parvenir à l'égalité. En revanche, au XXIe siècle, il revient aux politiques culturelles de contribuer à la lutte contre les inégalités et à l'élargissement des droits et des opportunités des citoyen.ne.s. C'est pourquoi nous souhaitons aborder les politiques culturelles dans ce projet, mais à partir d'où ?

La continuelle évolution de la société et de la culture basques (mondialisation, numérisation) s'est doublée d'une accentuation des faiblesses propres au monde de la culture, suite à la pandémie de Covid-19. La situation sanitaire a mis en évidence la précarité structurelle de la majorité des travailleuses et travailleurs culturels, l'absence de mécanismes de protection suffisants et a généré une grande incertitude quant à l'avenir de nombreux projets publics et privés et d'initiatives populaires. La nécessité de remédier à une telle situation est devenue une clameur de ceux qui travaillent à partir de et pour la culture. Il apparaît ainsi que les politiques culturelles sont à un tournant et qu'il faut les repenser. À l'image de ce qui se fait dans divers forums internationaux et ailleurs, ce projet propose que cette révision soit effectuée à partir du paradigme des droits culturels.

Les droits culturels sont des droits humains appliqués à la culture ; ils sont à la fois individuels et collectifs, protégeant les droits de chaque personne dans sa vie en communauté et aussi les droits des groupes et collectifs. Dépassant la vision traditionnelle de la culture, ces droits ramènent aux concepts de citoyenneté, de développement et de durabilité. Car il ne s'agit pas de protéger la culture ou le patrimoine en soi, mais bien de préserver et de développer en permanence les conditions permettant à tous les individus, sans distinction, de jouir de la vie culturelle, d'y participer et d'y contribuer.

Dans le cas de l'Euskal Herri, les défis des politiques culturelles sont aggravés par le fait que notre langue et notre culture sont minoritaires. Quelle lecture peut-on faire de ces variables sous l'angle des droits culturels ? Eusko Ikaskuntza a donc pour objectif de combler le vide existant dans ce domaine et, en étant attentif à ce qui est « nôtre », de contribuer à faire avancer les choses.

Objectifs

Objectif général :

Élaborer des propositions de politique culturelle pour garantir et rendre effectifs les droits culturels.

Objectifs spécifiques :

  • Instaurer, en Euskal Herri, un débat sur les droits culturels.
  • Dresser le panorama (description et diagnostic) des droits culturels en Euskal Herria.
  • Élaborer des propositions de politiques culturelles (générales et locales) basées sur l'analyse des bonnes pratiques pour promouvoir les droits culturels sous tous leurs aspects.

Objectif de procédure :

Réunir les citoyens et les différents acteurs culturels de toute l'Euskal Herri et promouvoir une collaboration basée sur la confiance et la reconnaissance mutuelle, sur la base de la maturité et de l'égalité.

Application

L'objet d'analyse de ce projet sont donc les droits culturels et, plus précisément, les trois dimensions fondamentales des droits : participation, production et décision. Participation culturelle : participation à des activités culturelles et à des pratiques expressives, créatives, formatives et associatives, tant sur le plan physique et analogique qu'au niveau numérique. Création et production : processus professionnels de création et de production, en prêtant attention aux conditions de vie et de travail des différents acteurs. Gouvernance culturelle : participation à l'élaboration, à la mise en œuvre et à l'évaluation des politiques culturelles, ainsi qu'à la gestion culturelle.

  • Participation culturelle : participation à des activités culturelles et à des pratiques expressives, créatives, formatives et associatives, tant sur le plan physique et analogique qu'au niveau numérique.
  • Création et production : processus professionnels de création et de production, en prêtant attention aux conditions de vie et de travail des différents acteurs.
  • Gouvernance culturelle : participation à l'élaboration, à la mise en œuvre et à l'évaluation des politiques culturelles, ainsi qu'à la gestion culturelle.

Phases et actions

Phase I : Recherche (janvier-septembre 2022)

Objectif : approche théorique des droits culturels et radiographie (diagnostic) des droits culturels en Euskal Herria.

Phase II : Socialisation (septembre 2022-mars 2023)

Objectif : mettre le débat sur les droits culturels sur la table par la diffusion de la recherche et de sa vérification. Pour cela, la collaboration avec les principaux acteurs culturels d'Euskal Herri, les institutions et les citoyen.ne.s sera essentielle pour identifier les défis de l'exercice des droits culturels. En outre, les contributions de secteurs hors de la seule sphère culturelle (éducation, féminisme, droit, partis politiques, syndicats, autres mouvements sociaux) seront essentielles.

Phase III : Compilation des propositions et des bonnes pratiques (mars-décembre 2023)

Objectif : élaborer des propositions de politiques culturelles (générales et locales) basées sur l'analyse des bonnes pratiques pour promouvoir chacune des dimensions des droits culturels : participation, création et production et gouvernance culturelles.
 

2022

Interview

 
Solasaldiak: Maialen Akizu / Maider Maraña   Oskia Ugarte / Iratxe Retolaza
Amarauna. Euskadi Irratia

 

GESTIONNAIRE DE PROJET :

Miren EPALZA RONCAL

 


Projet aligné sur les objectifs de développement durable :