Mikel Mancisidor, Prix Eusko Ikaskuntza-Laboral Kutxa des Humanités, de la Culture, des Arts et des Sciences Sociales

Prix

08/05/2020

Mikel Mancisidor, Prix Eusko Ikaskuntza-Laboral Kutxa des Humanités, de la Culture, des Arts et des Sciences Sociales

Dans la modalité destinée aux jeunes, le prix Eusko Ikaskuntza-Laboral Kutxa Gazte Saria a reconnu le projet « Aberriaren poeta kantaria. Xabier Leteren obraren berrirakurketa bat » d’Alexander Gurrutxaga et Joana Otxoa de Alaiza.

Eusko Ikaskuntza et LABORAL Kutxa ont annoncé aujourd'hui les lauréats du prix Eusko Ikaskuntza-Laboral Kutxa des Humanités, de la Culture, des Arts et des Sciences Sociales, ainsi que du Gazte Saria, édition 2020.

Cette année, 25 ans après sa création, Mikel Mancisidor est le lauréat du Prix Eusko Ikaskuntza-Laboral Kutxa du meilleur programme en Humanités, Culture, Arts et Sciences Sociales. Cette décision a été prise par le jury composé des représentants des six universités de la zone géographique d'action d'Eusko Ikaskuntza, ainsi que par la représentation d'Eusko Ikaskuntza et de LABORAL Kutxa. Son travail au sein des Nations Unies pour le développement du Droit International des Droits Humains fait de Mikel Mancisidor le Basque le plus influent après René Cassin. De l'avis du jury, « sa contribution au Droit International se distingue tout spécialement dans deux domaines : le droit humain à l'eau et le droit humain à la science ». En outre, comme indiqué dans la décision, « il a combiné sa contribution avec l'enseignement dans des universités américaines, européennes et basques, et avec un travail de socialisation et de sensibilisation, ainsi que de coopération, d'aide humanitaire et de défense des droits humains à travers le monde ».

En tant que membre de la direction de l'UNESCO, Etxea a contribué à la reconnaissance par l'Assemblée Générale des Nations Unies en 2010 du Droit à l'Eau comme un Droit Humain indispensable à la jouissance de la vie.

Par ailleurs, en tant que membre du Comité des Droits Économiques, Sociaux et Culturels des Nations Unies depuis 2012, Mikel Mancisidor a été rapporteur de l’Observation Générale sur la Science et les Droits Humains, approuvée en mars dernier, après cinq ans de travail. Ainsi, le droit à la Science est reconnu aujourd'hui par des organisations internationales telles que l'UNESCO et par un groupe important de pays (dont notamment de l' européenne et plus de vingt États de l'Organisation Ibéro-américaine). Ce qui revêt une importance particulière dans le contexte des crises mondiales actuelles liées notamment au changement climatique et au drame mondial de la santé publique.

Pour sa rigueur et son honnêteté intellectuelle, sa capacité d'innovation et de responsabilité, Mikel Mancisidor s'impose comme une figure de référence pour le progrès des Droits Humains à l'échelle mondiale.

Tous ces efforts qu’il a rendus compatibles avec l'enseignement dans des universités américaines, européennes et basques, et avec un travail de socialisation et de sensibilisation, ainsi que de coopération, d'aide humanitaire et de défense des droits humains à travers le monde.

Enfin, le jury a tenu à souligner la grande projection future du lauréat afin d'approfondir et de continuer à contribuer dans cet important domaine, aujourd'hui plus que jamais.

Lauréats

Prix Eusko Ikaskuntza-Laboral Kutxa Gazte Saria

Le groupe formé par Alexander Gurrutxaga et Joana Otxoa de Alaiza a reçu cette année le Prix Eusko Ikaskuntza-Laboral Kutxa Gazte Saria pour l'œuvre « Aberriaren poeta kantaria. Xabier Leteren obraren berrirakurketa bat ». Une décision prise à l'unanimité par le jury. Comme son titre l'indique, il s'agit d'une relecture de l’oeuvre de Xabier Lete du point de vue des jeunes, destinée précisément à ces derniers, afin de les rapprocher de son legs. Ce projet vise à diffuser l’œuvre de ce poète et chanteur et à le rendre accessible à de nouveaux publics. Pour ce faire, au cours de la période 2020-2021, un récital musical sera organisé, qui sera ensuite publié sous forme de livre-disque.

Alexander Gurrutxaga et Joana Otxoa de Alaiza sont deux jeunes du Gipuzkoa, de 31 ans. Gurrutxaga est docteur en littérature basque et, précisément, sa thèse de doctorat portait sur la poétique de Xabier Lete. Otxoa de Alaiza est titulaire d’une licence en piano et elle a approfondi ces dernières années ses connaissances dans le monde de la musique.
 


 

Le jury considère que le projet « Aberriaren poète kantaria. Xabier Leteren obraren berrirakurketa bat » répond pleinement à l'objectif du prix : « il aborde les Humanités, la Culture et les Arts ; il s’agit d’un sujet d'actualité, puisque nous fêtons cette année le dixième anniversaire de la mort de l'artiste ; il offre la possibilité de diffuser son patrimoine aux nouvelles générations ; et, en outre, l'utilisation de l’euskara est garanti ».

Projet gagnant

Lauréats

Partager:
Facebook Twitter Google Whatsapp