Propositions e5

Projet

15/05/2019

Propositions e5

Fruit d'un travail collaboratif et stimulus pour la matérialisation des résultats du processus e5, axé sur l'aide à la configuration de la nouvelle ère du mouvement culturel basque.

Le 19 octobre 2018, plus de cent personnes ont signé la Déclaration e5, au terme du XVIIIe Congrès d'Eusko Ikaskuntza. Une déclaration reprise dans les Bases du Livre Blanc, présenté par Eusko Ikaskuntza à Oñati,, le 23 novembre 2018.

Ces propositions, élément principal de la ligne de travail e5, résume les propositions majeures de cette dynamique et entend servir de stimulant pour que les résultats du processus se matérialisent.

Le nom du projet - e5 est l'abréviation du nom en euskara (langue basque) - Construire Collaborativement les Scénarios Futurs de l’Euskara, annonçait déjà une déclaration d'intention.

Développé au cours des dernières années, l'objectif principal de ce projet était d'aider à la configuration de la nouvelle ère du mouvement culturel basque. En concevant, pour ce faire, un processus basé sur la perspective de la recherche et la construction collaborative, centré sur l'appréciation des forces existantes et leur valorisation.

L’accent a été mis sur la communauté (locuteurs ou non locuteurs) qui souhaite se développer en euskara et sur l’identification des ressources disponibles (capital et actifs), pour aider à renforcer ce développement. Il ne faut pas oublier que pour la revitalisation d’une langue, le travail effectué par les différents acteurs est tout aussi important que le soutien d’une communauté qui, même si elle ne la parle pas, dans le respect et faisant preuve d’une attitude active, contribue à son développement.

Un Groupe Promoteur a dirigé la dynamique e5, qui s’est déroulée en trois phases : définition, réflexion et construction. Dans la phase de réflexion, trois séminaires ont été organisés, au cours desquels les participants - avec une large présence de représentants institutionnels et d’acteurs sociaux - ont défini l’avenir souhaité pour cette communauté à l’horizon 2040. Pour ce faire, il a fallu d’abord identifier les ressources positives actuelles générant de la valeur ; ensuite, représenter les scénarios futurs ; et, pour terminer, envisager les initiatives possibles et les feuilles de route permettant d’atteindre les scénarios imaginés.

La dynamique n’a pas été simple - la terminologie utilisée était à la fois étrange et novatrice ; l'accent était mis sur la communauté et non sur la situation de l’euskara ; nous avons été confrontés au défi d'imaginer l'avenir ; le calendrier proposé entre deux séminaires... - mais la forte implication et l’engagement de tous les participants ont permis de surmonter toutes les difficultés.

Les contributions des trois séminaires ont été reprises sur les Chartes du Capital : les Chartes du Capital Actuel, la Constellation des Scénarios Futurs, et la Feuille de Route pour atteindre ces Scénarios.

Ce sont les participant/es au dernier et au troisième séminaire, tenus le 8 juin 2018, qui ont proposé les orateurs possibles pour la présentation des initiatives et ont identifié les propositions à inclure dans la Déclaration e5.

En outre, face au défi de proposer des initiatives à l’horizon 2040, il a été suggéré d’inclure le regard des jeunes à la séance du 19 octobre 2018. Pour ce faire, 4 jeunes de 18 à 26 ans ont été invités, afin que, de leur point de vue - positif et critique à la fois -, ils nous racontent comment ils imaginent l’avenir de la communauté qui veut se développer en euskara et les initiatives qu’il faudrait-il adopter dès à présent pour y parvenir. Une tâche qui n’était pas aisée, mais Edurne Azkarate, Iban Larrandaburu, Maddi Sarasua et Ane Zugaza l’ont largement surmontée dans leurs interventions.

Eusko Ikaskuntza assume maintenant l’engagement de diffuser les résultats de cette collaboration et les actions qu’elle comporte. Les propositions, ainsi que les interventions et les initiatives de cette séance du congrès, seront publiées dans le Recueil du XVIIIe Congrès. En outre, tout le programme de cette séance est disponible dans la rubrique « Vidéos » du XVIIIe Congrès.

Partager:
Facebook Twitter Google Whatsapp